SIBITI

Perché à 530 mètres d’altitude, le chef-lieu du département de la Lékoumou est connu pour avoir joué un rôle important dans la recherche agronomique du Congo, en particulier pour la filière palmier à huile.

LA SATION DU PALMIER A HUILE

Le département de la Lékoumou, peuplé en majorité de groupes tékés et de quelques peuples autochtones, couvre plus des 2/3 de la superficie du massif du Chaillu. Il fait la jonction entre les plateaux Batékés et la vallée du Niari. Son territoire s’élève graduellement du sud au nord. D’environ 450 mètres au sud, l’altitude s’élève à 530 mètres à Sibiti, atteint 580 mètres à Zanaga puis 700 mètres à Bambama avant de caracoler à 850 mètres au dessus de la vallée de l’Ogooué et à 900 mètres au mont Lékoumou.

Les hauteurs du nord du Chaillu sont abondamment arrosées, avec une moyenne de 2 200 mm de précipitations annuelles. La pluviométrie décroît de façon régulière en direction du sud, au fur et mesure que l’on descend vers la vallée du Niari. La forêt dense domine sur le massif montagneux et la savane sur la zone du plateau de Sibiti, au sud du massif. Plusieurs grandes rivières traversent le département de la Lékoumou, dont trois prennent leur source dans le Chaillu : la Mpoukou, la Lékoumou, la Lélali. La Bouenza, pour sa part, contourne le massif du Chaillu à l’est, en provenance du haut plateau Téké. La Létili et l’Ogooué se dirigent vers le nord et alimentent le bassin de l’Ogooué.

LE COMPLEXE SCOLAIRE AGRO-PASTORALE

Dans le cadre de ses actions sociales, la Société Nationale des Pétroles du Congo a financé les travaux de réfection des bâtiments du collège et du lycée agricoles. Devenu le « Complexe scolaire agro-pastoral de Sibiti », ce dernier forme quelque 140 élèves dont les plus méritants obtiendront un brevet ou un bac spécialisé.

UN MARCHE AGRICOLE

La réhabilitation en cours du réseau routier, notamment de l’axe Sibiti-Zanaga et de l’axe Sibiti-Loudima, ainsi que l’ouverture de la RN1 entre Pointe-Noire, Dolisie et Brazzaville concourent à la renaissance de la ville et du département. Rassemblées à Sibiti, de nombreuses denrées produites dans le département (manioc, arachide, tarot, banane, courge, oseille, gingembre, safou) prennent déjà le chemin de Dolisie et de Pointe-Noire.

ACCÈS A SIBITI

A 353 km de Brazzaville, par la RN 1 bitumée jusqu’à Loudima, puis à 75 km de Loudima, par une route bitumée. Aéroport à Sibiti.