OYO

OYO (DEPARTEMENT DE LA CUVETTE)

Bâtie le long de la RN2 et sur la rive gauche de la rivière Alima, à environ 427 km au nord de Brazzaville, Oyo, la ville natale du président Denis Sassou N’Guesso, est un centre commercial et de services et un port fluvial.

À l’origine, Oyo était un simple village, proche de Pama, où Mgr Auguouard avait implanté en 1899 une mission catholique dans le quartier de Tsambitso (terre rouge en langue mbochi) et fait construire une chapelle baptisée « Sainte Radegonde ». Oyo est érigé en poste de contrôle administratif le 29 décembre 1962 par décret présidentiel. Le poste est inauguré le 1er janvier 1963. La ville compte aujourd’hui quelque 5000 âmes, en majorité des Mbochis.

UNE VILLE BIEN ÉQUIPÉE

Dans le cadre de la Municipalisation accélérée, Oyo a été doté de divers édifices publics (mairie, sous-préfecture et Tribunal de grande instance) et équipé d’infrastructures de base, dont une gare routière, un château d’eau et un poste de transformation THT (Très haute tension) et de dispatching relié à la centrale hydro-électrique d’Imboulou.

En matière d’équipements éducatifs, elle est également bien lotie. Elle comprend notamment un Lycée d’Excellence, qui peut accueillir 720 élèves et un Institut professionnel de technologie ouvert aux étudiants de la CEMAC. Oyo est par ailleurs le siège de l’Institut national de recherche agronomique (IRA) depuis septembre 2012.

Les équipements sanitaires (dont un hôpital général et un hôpital spécialisé à vocation régionale) et sportifs (complexe omnisports, stade de 1629 places) n’y manquent pas.
Un nouveau port sur la rivière Alima, à quelques kilomètres à l’est d’Oyo, y est en construction. Le futur port aura une superficie de 750 000 m2 dont 240 000 m2 pour la zone portuaire. Il disposera d’un quai à passager, d’un quai de chargement, d’une aire de stockage et de divers bâtiments.

FUTUR POLE DE LA ZES

Située à quelque 16 km au nord d’Ollombo, qui abrite un aéroport international, et favorisée par sa position de carrefour routier et fluvial, Oyo est appelée à être un des pivots de la Zone économique spéciale (ZES) d’Oyo/Ollombo dont les activités seront tournées vers l’économie verte. La ZES abritera également des services commerciaux et financiers et des activités touristiques.

AUX SOURCES DE LA PENSEE MBOCHI-KOYO

Personne mieux que l’historien Théophile Obenga, originaire de la Cuvette, n’a parlé du Kiébé-Kiébé, une danse initiatique mbochi, encore largement pratiquée. Voici ce que ce dernier en dit : « Sans doute, et à l’évidence des données, le Kiebe-Kiebe est une danse-spectacle vraiment engageante, impressionnante, source de fortes émotions populaires collectives. Tout le village s’anime fébrilement quand ce spectacle sacré a lieu sur la place publique. Les forces occultes intensifient les émotions des profanes. Toute faiblesse, toute fragilité, toute indécision et toute peur sont proscrites au cours de la danse-spectacle […]».

ACCÈS A OYO

À 408 km au nord de Brazzaville, à 105 km au sud d’Owando et 407 km au sud de Ouesso par la RN2 bitumée. Port fluvial