POKOLA

POKOLA ( DEPARTEMENT DE LA SANGHA)

Outre une agréable ballade dans une belle région forestière, visiter Pokola est l’occasion de découvrir un grand site forestier industriel et une charmante cité « écologique », bien aménagée et équipée.
La communauté urbaine de Pokola, peuplée d’environ 20 000 habitants, est située sur la rive gauche de la rivière Sangha, à une trentaine de kilomètres au sud de Ouesso. À l’origine, Pokola n’était qu’un simple village de pêcheurs. L’installation de la Compagnie industrielle des bois (CIB) dans le village, à la fin des années 1960, va profondément le transformer.

La CIB est née en 1968 de la fusion de la Société Forestière de la Sangha (SFS) installée depuis 1953 dans le nord du Congo, et de la société Industrie des Bois du Congo (IBOCO) créée en 1961. Elle était alors une filiale de Tt Timber Group qui rejoindra en 2003 le groupe danois DLH (Dalhoff, Larsen and Horneman). En 1997, l’entreprise a racheté la Société Nationale des Bois de la Sangha (SNBS) implantée à Kabo, alors en liquidation judiciaire. La CIB est, depuis 2011, une filiale du groupe industriel singapourien Olam.

C’est à Pokola qu’est installé le site industriel de la CIB dont le siège est à Brazzaville. Les unités de l’entreprise, principal employeur de la ville et numéro un au Congo en matière d’aménagement durable des concessions forestières, comprennent notamment une scierie ultra moderne, des ateliers de séchage du bois et une menuiserie qui fabrique des meubles et des maisons en bois. La CIB s’est dotée début 2015 d’une usine de co-génération, d’une capacité de 4,1 Mw, alimentée par les déchets de bois des scieries. L’électricité produite permet de couvrir les besoins industriels du site et ceux de la ville.

La CIB participe activement à l’entretien de la voirie, à la construction des maisons, dont la plupart sont en bois et en briques, et à la réalisation des équipements sociaux et sportifs de la cité. La ville compte un hôpital que lui envient de nombreuses préfectures. De nombreux Pygmées se sont sédentarisés aux alentours de la cité.
Au-delà du bois, CIB-Olam s’est lancée dans la filière cacao dans le cadre du plan de relance du cacao engagé par le gouvernement. Une pépinière a été installée à quelque 3 km de la cité.

ACCÈS A POKOLA

à 30 km de Ouesso par une piste terrassée. À Ouesso, traversée de la Sangha en bac ou en pirogue. Aérodrome.